1980 Inde Nord-Nepal
ACCUEIL Remonter ARTICHO BEAUX AVIONS POISSONS MHLOZI PECANWOOD NOS OISEAUX SIEGES MES FAVORIS

 

A peine arrivés à Bombay, nous enchaînons par un vol pour Aurangabad afin de  découvrir les splendides sites rupestres d' Ellora et Ajanta.

 

 

" Ajanta, d'abord. Spectacle inédit que cette architecture de pierre épousant la colline en parfait fer à cheval. Les trente caves, creusées entre le IIe siècle avant l'ère chrétienne et le VIIe après, faisaient office d'abris, d'écoles et de temples. En 1819, le très britannique capitaine John Smith, lors d'une partie de chasse, redécouvrait ces trésors de l'art religieux bouddhique. Pieds nus, le voyageur plonge d'une cavité à l'autre, accueilli par un guide en calot blanc à la Nehru et une lampe torche dirigée sur une multitude de fresques minutieusement exécutées où le rouge domine. Réalisées avec des teintures végétales et des racines, mélangées à de la graisse animale, elles sont classées par l'Unesco au Patrimoine mondial de l'humanité. Elles racontent les jataka, ces épisodes mythiques des vies antérieures de Bouddha singulièrement copiés sur la vie et les mœurs de l'époque. Ainsi, sur certaines peintures, des hommes jouent aux dés, des femmes bavardent, un éléphant se désaltère dans une mare envahie de lotus et des oies se pavanent entre des guirlandes de fleurs. Mélange du merveilleux et de l'ordinaire, du quotidien et du sacré. A quelques kilomètres, à Ellora, cette architecture atteint sa perfection. Le site aligne une quarantaine de grottes percées entre le VIIe et le XIe siècle. Hindouistes pour la plupart, mais aussi bouddhistes ou jaïns: une coexistence qui atteste une longue période de tolérance religieuse. Par un étroit passage voûté, l'on pénètre dans le temple du Kailasha, haut d'une vingtaine de mètres. Soutenu par une frise de gigantesques éléphants et bordé, sur trois côtés, par un cloître monumental, il offre les sculptures les plus impressionnantes de toute la colline. A l'honneur, des portraits de Shiva et de Parvati, son épouse, et des passages du Ramayana et du Mahabharata, les épopées de référence. Une foi, une technique, un génie architectural à couper le souffle. Difficile de dresser un inventaire, même sommaire, de cet immense panthéon éparpillé dans un amalgame infini de courants où bouillonnent ensemble et s'interpénètrent hindouisme, bouddhisme, jaïnisme et autres schismes qui en dérivent. Le grès noir étincelle dans le soleil couchant, et l'on se laisse gagner par la sérénité et la beauté des stèles et des figures de pierre."

Extrait de L'Express du 17/05/2004
Maharashtra Sur les pas des dieux

parAlice Malans
réalisé avec les Guides Gallimard
coordination Muriel Roffi

 

Le circuit se prolongera vers Udaïpur et Jaïpur, Agra et son Taj Mahal, New dehli de nuit par la route pour récupérer un vol annulé ou surbooké pour Kadjurao, Benarès, Kathmandu, New Dehli, et retour Paris après dix huit jours extrêmement riches.

Les hôtels de rêve étaient encore accessibles, ainsi l'ancien Lake Palace d'Udaïpur avant sa restructuration et ses chambres des mille et une nuits toutes différentes, le Ram Bagh Palace à Jaïpur et ses fastes impériaux... l'Oberoï Kathmandu et même l'historique Imperial Hotel de Dehli au charme plus que certain.